Liste chevaux


Retour à la liste

DENTISTERIE
La dentisterie équine est un domaine très important et qui est souvent négligée, à tort, par les propriétaires de chevaux. En effet, l'état de la dentition de votre monture peut influer sur son état général et sur son travail.

Le cheval possède une dentition de lait et une dentition adulte qui est composée de :
- Chez le mâle : 40 dents (mâchoire inférieure et supérieure)> 12 incisives-4 canines-12 prémolaires-12 molaires.
- Chez la jument : 36 dents (sauf si elle a des canines, celle-ci est alors dite « bréhaigne »)> 12 incisives-12 prémolaires-12 molaires.
La première prémolaire supérieure (atrophiée) est appelée « dent de loup ». Elle n'est pas présente chez tous les chevaux et elle peut gêner l'action du mors. Son extraction est alors recommandée.
La première prémolaire inférieure est très rarement présente et est appelée « dent de cochon ».

Chez le cheval, la mâchoire supérieure étant naturellement plus large que la mâchoire inférieure, l'usure des dents est irrégulière. Il se crée ainsi des pointes (les surdents) sur la face externe des prémolaires et molaires supérieures et sur la face interne des inférieures. Les surdents sont très fréquentes et, à plus ou moins long terme, entraine des blessures dans la bouche du cheval. De telles blessures peuvent provoquer des douleurs à chaque action du mors et empêchent une bonne mastication de leur nourriture (ce qui peut entrainer des coliques, un amaigrissement voire de l'anorexie).

Grâce à un matériel adapté, le dentiste équin va niveler (râper) ces surdents et vérifier l'absence de dents gênantes (comme la dent de loup), de dents fracturées ou pourries.

Il est conseillé de faire au moins une visite de contrôle annuelle, le nivellement dentaire étant en général indispensable tous les ans.

Le Dr Cloé Lengellé a suivi une formation agrée en dentisterie équine et se tient à votre disposition pour tous les soins dentaires de votre cheval.
L'avantage de faire appel à un vétérinaire plutôt qu'à un « dentiste équin » (sans véritable formation) est une approche plus globale du cheval ainsi que le confort et l'absence de douleur pour le cheval possible par l'injection de produits adaptés (ce qui est autorisé seulement aux vétérinaires).

Sédation : celle-ci permet d'éviter l'énervement du cheval et donc d'éviter qu'il garde un mauvais souvenir de ses soins dentaires. Des anti-douleurs seront également administrés en cas d'intervention douloureuse.

Mise en place du pas d’âne : celui-ci permet de bien visualiser les dents et permet d'aller explorer les dernières molaires (tout au fond de la bouche !)

Exploration manuelle des dents : permet de détecter les problèmes dentaires du cheval.

Limage des dents à la râpe électrique : permet d'éliminer les surdents rapidement et sans douleur.